Marie Lenormand

Jacinthe, Le Domino Noir, Opéra Comique, 2018. Photo : Fabrice Robin

Marie Lenormand, comme prenant vie d’un tableau de Botero, brûle les planches.

Jérôme Pesqué, ODB-Opera.com

Photo: Fabrice Robin

PROCHAINEMENT

LES NUITS D’ÉTÉ, BERLIOZ,

Concerts avec François-Xavier Roth et Les Siècles,

le 12 mai au Théâtre de Caen,

le 23 mai à La Halle aux Grains, Toulouse,

et le 24 mai à La Coursive Scène Nationale, La Rochelle

https://lessiecles.com/actualite/berlioz-la-symphonie-fantastique/

LE TESTAMENT DE LA TANTE CAROLINE, Albert ROUSSEL,

du 6 au 13 juin, à L’Athénée Louis Jouvet, mise en scène de Pascal Neyron,

direction musicale de Dylan Corlay, avec les Frivolités Parisiennes.

https://www.athenee-theatre.com/saison/spectacle/le_testament_de_la_tante_caroline.htm

 

Portrait Marie Lenormand_ext_140-1.jpg
“Une superbe comédienne, toute en énergie et en sensibilité”
— Opéra Online
 
“ Créé en 1837
à l’Opéra-Comique,
Le Domino noir en était déjà à sa 1200e représentation en 1909.
Mais après, plus rien ou presque,
comme si le XXe siècle avait perdu le goût de ces ouvrages délicats
mariant sur un pied d’égalité musique et dialogues parlés.
Il est vrai que ceux-ci sont souvent un écueil,
l’art de la comédie coulant rarement de source dans les gosiers des chanteurs lyriques.

Une exception, ce soir :
Marie Lenormand casse la baraque sous le tablier de Jacinthe,
la gouvernante de Juliano, qui occupe tout l’acte II de son impressionnant volume.”
— https://www.diapasonmag.fr/actualite/critiques/opera-de-liege-retour-gagnant-pour-le-domino-noir-d-auber-28104